Aujourd’hui, le professeur de la littérature nous a présenté les plus importants prix littéraires français : Medicis, Goncourt, Fémina, Renaudot. Elle nous a raconté des histoires de certains écrivains du neuvième et vingtième siècles. Ça m’a beaucoup intéressé.80910

Dans le processus d’écoute, le nom de blog « Bonjour, le francais » m’est arrivé tout à coup. Ces derniers jours, j’ai été la réflxion sur le nom de blog. Je voulais trouver le meilleur nom, parce que c’est mon premier blog, mon propre blog. Je n’avais pas pensé que j’ai trouvé un nom tout simple, tout ordinaire.

Françoise Sagan, une femme écrivain que la plupart des Français connaissent, une femme dont on parle beaucoup. Le prof a présenté sa vie qui est en grand désordre et son premier livre « Bonjour, tristesse ». Au début, j’ai pensé que c’était un livre vulgaire, qu’il n’y avait pas de profondeur. Mais j’avais tort. Jusqu’au ce que je lise le dernier paragraphe, une sensation aigre-doux m’est arrivée au fond de mon coeur. La petite fille Cécile ( l’héroïne de ce roman) qui découvre la tristesse m’a fait souvenir de l’enfance perdue. Après la mort d’Anne, Cécile commence une vie avec la joie à la fois la tristesse. Et moi, je suis en train de grandir, et le français m’accompagnera pour tout ma vie. Alors, j’appelle mon blog « Bonjour, le français ».

On dit que lorsque nous sommes vieux, ce qui est le plus précieux, c’est les souvenirs. Je souhaite que ce blog puisse emmagasiner des souvenirs pour moi.

Bonjour, le français.