Des Temps et des Vents

   Des temps et des vents ? Oui, le temps, c’est comme le vent, toujours s’enfuit...

   On vit dans le fleuve du temps. Le temps, tantôt doux, tantôt violent, tantôt momentané, tantôt long...

   Le temps s’enfuit, mais ce qui s’est passé disparaît ? Le vent se passe, il y a toujours des traces...

   Ben, je dois retourner à mon sujet. « Des Temps et des Vents » est un film de Reha Erdem. Je ne connais ni le réalisateur ni les acteurs. Et je n’ai pas encore vu ce film, car je n’ai pas pu le trouver en Chine. Cependant, j’ai aimé ce film dès que j’ai vu son titre qui m’a frappé tout à coup.

   J’ai trouvé le bande-annonce et une petite critique pour vous le présenter.

Dans un espace-temps sublime, dans un village accroché à la montagne, surplombant une mer étale, trois jeunes enfants traversent la crise de l'autorité et tentent de s'arracher aux pierres tout en se fondant dans un paysage minéral. Des pistaches, une chèvre, une institutrice, un imam malade, un berger orphelin, une mémé qui veut mourir avant l'hiver - le soleil, la lune, le vent - sont autant de personnages que personne ne qualifierait de secondaires tant le film est choral et inspiré. Ah oui, la musique est de l'Estonien Arvo Pärt et rend certains moments insoutenables.

    À propos, je congratule Barack Obama, il est vraiment charismatique !