Un Africain à Paris

Maman, je pense à toi, je t’écris

D’un trois étoiles à Cachan

Tu vois, faut pas que tu trembles ici

J’ai un toit et un peu d’argent

On vit là, tous ensemble, on suivit

On n’y manque presque de rien

D’être un Africain à Paris

Oh-oh, un peu en exil

Etranger dans votre ville

Je suis africain à Paris

Sais-tu qu’ils nous ont promis des places

Mais c’est par la voie des airs

Elles ne sont pas en première classe

C’est un oiseau nommé charter

En attendant que l’oiseau s’envole

Des mains noires aux doigts de fée

Font tourner autour des casseroles

Un soleil au goût de mafé

Oh-oh, un peu en exil

Etranger dans votre ville

Je suis africain à Paris

Et du dimanche au dimanche aussi

Je ne fais que travailler

Tu vois j’en ai de la chance ici

J’aurai bientôt mes paphiers

Maman,ch’s’ais que tu as l’habitude

De trop vite être affolée

Surtout n’aie pas d’inquiétudes

Si un hôtel la brûlé

Oh-oh, un peu en exil

Etranger dans votre ville

Je suis africain à Paris

( Notre professeur belgique nous a donné cette chanson. C’est une chanson touchant.

À l’origine, c’est une chanson en anglais.

Est-ce que les Africains vivent vraiment plus durs que les autres ?